NEWS/ Gwyneth Paltrow relève le défi de la banque alimentaire de New York et va essayer de vivre avec 29 $ par semaine

  • Steph

Gwyneth Paltrow a eu l'occasion de déguster un tas de repas succulents préparés par des grands chefs dans des restaurants trois étoiles de par le monde, mais aujourd'hui, l'actrice a décidé de changer un peu les choses pour la bonne cause.

Jeudi, la maman de deux enfants a révélé sur Twitter qu'elle allait relever le défi de la banque alimentaire de New York (#FoodBankNYCChallenge), qui consiste à se nourrir pendant sept jours avec seulement 29 $.

Elle a posté une photo de ses ingrédients — des haricots, du riz, douze œufs, une patate douce et plus — avec la légende ci-dessous :

"Voilà ce que vous pouvez acheter avec 29 $ au supermarché, ce avec quoi les familles qui dépendent des SNAP (bons alimentaires) doivent vivre pendant une semaine."

NEWS/ Gwyneth Paltrow relève le défi de la banque alimentaire de New York et va essayer de vivre avec 29 $ par semaine

Le grand ami de Paltrow, Mario Batali, a poussé l'actrice au franc-parler (mais aussiSting et Blondie) à relever ce défi, qui a été lancé pour sensibiliser le public sur la banque alimentaire de New York.

"Chaque New-Yorkais peut aider à mettre fin à la famine", a déclaré Batali à ses fans dans une vidéo sur les réseaux sociaux.

"On prend leur place pour voir jusqu'où on peut aller", a ajouté Paltrow sur sa pageTwitter, avant de nommer un ami à la rejoindre.

Alors pourquoi les stars ressentent-ils le besoin de relever ce défi ?

"Le Congrès a diminué les bons alimentaires deux fois depuis 2013, et les soupes populaires et les banques alimentaires ont vu une augmentation immédiate du nombre de leurs visiteurs", a expliqué la page de collecte de fonds pour la banque alimentaire.

"Les New-Yorkais ne peuvent plus se permettre de vivre avec une autre diminution des bons alimentaires... Le défi #FoodBankNYCChallenge sensibilise l'opinion publique sur la famine et vous aide à comprendre à quel point il est difficile de s'acheter de la nourriture avec un budget aussi serré que celui des bons alimentaires."

Adrien Le Matin @2015 -  Hébergé par Overblog